ORIT@
Bulletin électronique mensuel d'information sur l'évolution des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) au Bénin

Numéro 20

EDITORIAL : Une meilleure mise en forme            

ACTUALITES

-  Annuaire électronique des ONG : le recensement continu                 

-  Le groupe Fitec forme des informaticiens aux nouvelles technologies                        

-  La 4ème édition de ICOM 2000 :  vers une extension sous-régionale                                        

-  Journée de réflexion sur le métier de documentaliste et les NTIC   

-  Le PAJE-ORIDEV met en place un i-forum sur les TIC                                   

-  L’opérateur historique des télécoms privatisé en 2002 !

FOCUS : Système de télésurveillance par voie téléphonique : une innovation technologique

( Interview de M. Brice GBAFFONOU, l’inventeur du système)

ECHOS DU WEB BENINOIS
:Un site pour regrouper tous les béninois !

AFRIQUE ET MONDE
Appel à projets du Fonds Francophone des Inforoutes

TRUCS ET ASTUCES :

- Retrouver le web sur une carte

- Découvrez SPIP, un système gratuit de publication sur l'internet

AGENDA :
-  Rencontre de l'association Fête de l'Internet en Afrique  


EDITORIAL : Une meilleure mise en forme

Chers amis

Suite à la dernière enquête légère que nous avons effectuée et tenant aussi compte de vos
réactions ponctuelles, nous avons décidé d’améliorer un tant soi peu la présentation de votre bulletin. 

La mise en forme en simple texte était en particulier motivée par notre souhait de favoriser la lecture
du bulletin par le plus grand nombre tout en évitant la diffusion d’éventuels virus.  Suite à des investigations,
et après avoir acquis la certitude que le format « .rtf » ne pouvait diffuser des virus nous avons décidé d’éditer
désormais Orita en format «.rtf ». Il vous sera envoyé via un fichier attaché qui portera le nom et le numéro
du bulletin. Nous espérons ainsi satisfaire tous nos lecteurs qui souhaitent avoir une meilleure mise en forme
afin de mieux lire et diffuser la revue. La mise en forme sera légère et presque sans utilisation de couleurs ou
d’images afin que le fichier ne soit point lourd.

Bonne lecture et n’hésitez pas à nous envoyer vos observations.

Ken LOHENTO

Responsable de la publication

oridev@oridev.org


ACTUALITES

-  Annuaire électronique des ONG : le recensement continu

Lancé à Cotonou le 30 mai 2001, le projet Elaboration d’un  annuaire électronique des ONG
en activité au Bénin sera bientôt une réalité. Le directeur du Centre d’informations régionales pour
le développement (Cird), Romain Abilé Houéhou a donné le top du démarrage du recensement  dans
les départements de l’Atlantique, du Littoral, de l’Ouémé et du Plateau, le lundi 08 octobre 2001.
Rappelons que l’élaboration du premier annuaire électronique a pour but, entre autres, de rendre plus
accessible à travers des supports numériques (Cd-Rom, Site Internet) les informations sur toutes les
associations et ONG en activité au Bénin.

-  Le groupe Fitec forme des informaticiens aux nouvelles technologies

Du 25 au 29 septembre 2001,  des techniciens en informatique ont participé à un séminaire de formation 
aux nouvelles technologies organisé à leur intention à Cotonou par le groupe international Fitec.
Formés durant ces cinq jours par Christophe Surena, ces informaticiens venus du Togo, du Burkina-Faso
et du Bénin  se sont perfectionnés en maintenance informatique. A l’issue de la formation, les participants ont
décerné un satisfecit aux initiateurs et souhaité que M. Jacques Darosa Mambaye, responsable Afrique du
groupe pense à des séances de recyclages en leur faveur.

-  La 4ème édition de ICOM 2000 :  vers une extension sous-régionale

 

Du 20 au 25 septembre 2001,  le Centre International des Conférences de Cotonou a abrité le quatrième
salon sous-régional des professionnels des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.
Organisé par la Jeune Chambre Locale Cotonou en partenariat avec l’OPT, le lancement officiel de cette
édition a été présidé par Gaston Zossou, Ministre de la Communication et de la Promotion des Technologies
Nouvelles, entouré des représentants du Ministre de la Jeunesse des Sports et des Loisirs, du Conseil
Economique et Social, de l’Office des Postes et Télécommunications et des présidents de la Jeune Chambre
du Bénin  et de la Jeune Chambre Locale Cotonou.

ICOM 2000 a eu la particularité  cette année de regrouper une trentaine de participants parmi lesquels des
professionnels venus du Togo et du Nigéria. De même le salon s’est déroulé pendant six jours afin de satisfaire
ceux qui avaient souhaité une augmentation de la durée.

En dehors des stands d’exposition-vente, il y a eu la formation des chefs d’entreprises  au e-marketing et au
e-commerce ; des journalistes de la presse écrite et audiovisuelle au cyberjournalisme ; un concours de la
meilleure invention et innovation technologique, le 3ème championnat du jeu Génies en Informatique, etc.
Deux communications-débat ont été animées par des spécialistes des NTIC.

L’édition 2001 de ICOM 2000, dirigée par M. Alfred AZANDEGBE a ainsi été meublée par plusieurs  activités.
Et, elle a été beaucoup plus commerciale et communicationnelle que technique.

 

Pour plus d’information :

E-mail : icom2000@ifrance.com

Site web : www.icom2000.fr.st

-  Journée de réflexion sur le métier de documentaliste et les NTIC

Le vendredi 05 octobre s’est tenue, dans l’enceinte du Ministère d’Etat Chargé de la Programmation, de la
Prospective et de l’Action du Gouvernement, la journée de réflexion collective sur « Le métier de
documentaliste et les NTIC : problèmes et perspectives ». Organisée par la Direction de la Documentation
et de l’Administration du Réseau Internet du Gouvernement (DDARIG) avec la  collaboration de la  
Bibliothèque Nationale du Bénin et le soutien financier de  la Banque Internationale d’Information des Etats
Francophones (BIEF), les participants ont eu droit à plusieurs communications qui leurs auront permis,
à l’issue des débats, de mieux comprendre les différents services que les NTIC offrent aux professionnels
de la documentation et l’urgence de mettre nos systèmes d’information documentaire sur orbite.

DDARIG : ametonou francois@planben.intnet.bj (Chef Service Documentation, coordonnateur de la jou

- Le PAJE-ORIDEV met en place un i-forum sur les TIC

Depuis le 01 septembre 2001 le Point d'Accès de la Jeunesse aux inforoutes de l'ONG Oridev offre sur son
site un nouveau service aux internautes. Cette nouvelle rubrique est un cadre approprié offert aux jeunes et aux internautes
intéressés par les NTIC. Le forum est disponible sur
www.paje.oridev.org

-  L’opérateur historique des télécoms privatisée en 2002 !

La privatisation de l’office des postes et télécommunication semble déjà très imminente.
En effet, le Ministre béninois de la Communication et de la Promotion des Technologies Nouvelles
a annoncé en septembre dernier, au cours d’un point de presse hebdomadaire que l’office sera privatisé
dans six mois, soit en mars 2002. Les travailleurs auront droit à 12% du capital. Ces derniers sont donc
invités à travailler de sorte à faire prospérer l’entreprise.


FOCUS : Système de télésurveillance par voie téléphonique : une innovation technologique
( Interview de M. Brice GBAFFONOU, l’inventeur du système



Après la proclamation des résultats du concours des inventions et innovations technologiques organisé par
la Jeune Chambre Locale Cotonou, monsieur Brice GBAFFONOU a été sacré pour son invention.
Nous vous proposons ici  un extrait de l’interview qu’il a accordé au quotidien Le Progrès.

Le Progrès : Vous venez d’obtenir le premier prix du concours des inventions et innovations technologiques
du salon ICOM 2000 ; présentez-vous à nos lecteurs

B.G. : Je suis Brice GBAFFONOU, ingénieur des travaux en génie électrique, option électronique.
J’ai suivi une formation de quatre ans au Collège Polytechnique Universitaire d’Abomey-Calavi.
Je suis actuellement âgé de 24 ans.

Comment êtes-vous arrivé à cette invention ?

L’idée est partie de l’observation selon laquelle, les systèmes de sécurité couramment adoptés sont
confinés à une signalisation locale. C’est-à-dire que dès qu’une détection est reçue. On a qu’une alarme qui
est déclenchée dans l’environnement violé. Par exemple, lorsqu’on installe un système d’alarme dans un
véhicule, ce système est simplement déclenché en cas en cas de violation (cas de vol), et pour être informé,
il faut que le propriétaire soit non loin de son véhicule.

C’est pour corriger cette limite que nous avons jugé bon, qu’à l’heure des NTIC et surtout du développement
de la téléphonie, réaliser le présent système. Son rôle est de composer des numéros de téléphone
pré-enregistrés pour informer l’usager du système par un message vocal en cas de violation.
Cela accorderait à l’homme un sixième sens dont les contributions ne sont plus à démontrer

Quels sont les avantages de cette invention ?

Les atouts de cet appareil sont très nombreux. Il sert par exemple à informer en temps réel ;
suppléer au contrôle humain ;[...]. De plus cet appareil coordonne des actions. En clair, il est doté d’un
système de décodage de commande qui offre la possibilité d’agir en réponse à une signalisation.[...]

N’y a-t-il pas des limites à cette invention ?

L’unique insuffisance est que cet appareil ne détecte pas toujours l’instant où le correspondant décroche.
En conséquence, la messagerie vocale n’est pas activée. Cependant, cette limite constitue des pistes de
recherche en vue d’une perfection.

Vous avez, sans doute, des perspectives !

Bien sûr, mon premier projet va dans le sens de la multiplication de l’appareil, qui vient d’ailleurs rompre
la monotonie dans le fonctionnement des systèmes de surveillance. Et, puisqu’il s’agit d’une question de
moyen, nous attendons des commandes avant de procéder à la multiplication. Evidemment, la délicatesse
du problème se situe au niveau des composantes, dont la majorité provient de la France.
Au prix de quelques modifications matérielles et ou logicielles, l’appareil peut être réduit à un poste
téléphonique simple. [...]

(Propos recueillis par Aimé SESSI dans Le Progrès N°760 du Jeudi 27 septembre 2001)

 


ECHOS DE LA TOILE BENINOISE : Un site pour regrouper tous les Béninois !

Rassembler tous les Béninois de la terre par le biais d’un site web. Telle est l’ambition des concepteurs de
ce site qui a un an déjà. Créé et mis en ligne depuis le 01 octobre 2000 seulement, le 
village béninois est
un site qui regroupe plusieurs béninois résidents dans différents pays du globe terrestre. Il contient plusieurs
rubriques dont “ l’annuaire des villageois ” qui contient près de 900 références, “ le coin des affaires ”
qui offre la possibilité de faire des annonces à caractère commercial, “ le forum ” qui est une tribune de libre
et de débat, “ la X-zone ” pour déposer des documents multimédia que l’on souhaite partager avec les autres
villageois. Conçu par des béninois résidents en France, ce site a une organisation attrayante. Seule contrainte,
gérer les publicités sur chaque lien.

www.village-beninois.fr.fm

www.chez.com/beninvillage/index.htm

 


MONDE: Appel à projets du Fonds Francophone des Inforoutes
Le Fonds francophone des inforoutes (FFI) lance son huitième appel à propositions dont la date de clôture a
été fixée au : 17 décembre 2001.
Le FFI, qui est un organisme de l’Organisation Internationale de la Francophonie, finance depuis quelques
années des projets liés aux technologies de l’informations au bénéfice des pays francophones.
Les activités du Fonds ne  sont pas exclusivement  réservées aux organismes spécialisés sur les NTIC
mais sont ouvertes à tous les secteurs,  pourvu qu’il y ait intégration de l’utilisation et  de l’appropriation de
ces technologies. Le principal critère pour qu’on projet soit retenu est qu’il soit proposé par des structures
provenant d’au moins deux continents ou de trois pays francophones (dont au moins deux du Sud).
Vous trouverez toutes les informations relatives à cet appel sur le site internet du Fonds, sur lequel vous
pourrez également télécharger un dossier de candidature :
http://www.francophonie.org/fonds 


TRUCS ET ASTUCES

- Retrouver le web sur une carte

Et si le web était un continent ? Partant de cette idée, la société Antarcti.ca a dressé une carte symbolique
du web où les grandes familles de sites (Sport, médias, ordinateurs, etc.) sont autant de pays.
La taille de chaque nation est fonction du nombre de sites et de visiteurs qu’elle compte.
Cliquez sur un territoire fait apparaître une nouvelle carte plus détaillée qui se divise en régions : sociétés,
robotique, etc.

www.map.net

( Source : L’Ordinateur individuel-N°124-Janvier 2001-Page 52)

 

-  Découvrez SPIP, un système gratuit de publication sur l'internet

SPIP est un Système de Publication pour l'Internet.  Il s'agit d'un ensemble de fichiers, installés sur votre
compte Web, qui vous permettent de bénéficier d'un certain nombre d'automatismes : gérer un site à plusieurs,
mettre en page vos articles sans avoir à taper de HTML, modifier très facilement la structure de votre site...
Avec le même logiciel qui sert à visiter un site (Netscape, Microsoft Explorer, Mozilla, Opera...),
SPIP permet de fabriquer et de tenir un site à jour, grâce à une interface très simple d'utilisation.
SPIP est gratuit, open-source, distribué sous Licence Publique Générale GNU (GNU General Public License
ou GPL).  L'intérêt de SPIP est de pouvoir gérer un site web de type magazine, c'est-à-dire composé
principalement d'articles et de brèves insérés dans une arborescence de rubriques imbriquées les unes dans
les autres. Il permet aussi de séparer entièrement, et distribuer entre différentes personnes, la composition
graphique, la contribution rédactionnelle via proposition d'articles, et la gestion éditoriale du
site (tâche qui comprend l'organisation des rubriques, la validation des articles proposés...).
Il dispense le webmestre et tous les participants à la vie du site d'un certain nombre d'aspects fastidieux
de la publication sur le Web, ainsi que de connaissances techniques trop longues à acquérir.
L'installation de SPIP se réalise au moyen d'une interface simple et pas à pas, au terme de laquelle
vous pouvez commencer à créer vos rubriques et articles.

Informations tirées du site du produit.

Pour plus d'infos : www.uzine.net

 


* AGENDA

Décembre 2001 - Cotonou, Bénin

Rencontre de l'association Fête de l'Internet en Afrique 

run_raoul@firstnet.bj

 

-

****************************************************************************************************** LISEZ L'ARAIGNEE, LEPREMIERCYBERJOURNALBENINOIS WWW.LARAIGNEE.ORG ******************************************************************************************************


Equipe de réalisation :

Ken LOHENTO
Tibaut HOUZANME
Roméo GBAGUIDI (Stagiaire)

ORIT@ est édité par le programme Information-Sensibilisation de ORIDEV, mail : mailto:oridev@oridev.org
Contact ORIDEV : Carré 938 Sikècodji, rue opposée à MAFRI, à côté de l'école primaire Sikè-Sud,
03 B.P. 4301 COTONOU (Bénin) , Tél. 94 02 20 ; Fax : 30 52 71 mail : oridev@oridev.org

© 2001 ORIDEV-ONG Reproduction partielle ou totale autorisée avec mention de la source

VEUILLEZ VOUS ABONNER AU BULLETIN ORIFLASH POUR OBTENIR DES INFOS FLASH/URGENTES SUR L'ACTUALITE ET LES OFFRES NTIC.
Envoyer un message blanc à : bulletin_oriflash-subscribe@egroups.fr
Pour vous désabonner de ORIT@, écrivez à revue_orita-unsubscribe@egroups.com dans le sujet mettez "unsubscribe".

Pour vous abonner, écrivez à revue_orita-subscribe@egroups.com et dans le sujet, mettez "subscribe".

Haut de page