ORIT@
Bulletin électronique mensuel d'information sur l'évolution des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) au Bénin

Numéro 19

EDITORIAL : Limogeage du Directeur Général de l'OPT, quelles conséquences ?

ACTUALITES
-
- Formation à distance : près de 160 cadres honorés par le CED-BENIN
- Un million de lignes téléphoniques d'ici 2010
- Libercom victime du trafic de cartes de recharge
- Africa Global Exchange lance ses activités
- "NTIC Magazine" : une nouvelle émission radiodiffusée sur les NTIC
- Le PAJE-ORIDEV met en place un i-forum sur les TIC
- ICOM 2000 : bientôt la 4ème édition
- Le Directeur Général de l'OPT limogé 4

FOCUS : TIC et développement à la base : BorgouNet, un an déjà !

ECHOS DU WEB BENINOIS
: Un site sur Porto-novo, la capitale politique du Bénin5

AFRIQUE ET MONDE
:Caravane multimédia : six mois pour vulgariser les TIC au Sénégal

TRUCS ET ASTUCES :

Le Simputer, l'ordinateur économique et multilingue

AGENDA :
- - 4ème édition de ICOM 2000
- Rencontre de l'association Fête de l'Internet en Afrique

 


EDITORIAL : Limogeage du Directeur Général de l'OPT, quelles conséquences ?

M. Barthélemy AGNAN, le directeur de l'Office des Postes et Télécommunications a été limogé début septembre. Ce limogeage intervient en pleines réformes de l'Office et peut surprendre, d'autant plus que l'OPT, depuis quelques temps, mène une campagne médiatique intense sur ses différents produits, ses succès et projets. Des évolutions remarquables sont intervenues dans les télécommunications béninoises (augmentation du débit internet national, raccordement du Bénin au réseau de câbles sous-marins mis en place dans le cadre d'un projet international, succès du GSM, etc), même si le public aura attendu longtemps. Mais il est apparemment reproché à M. Agnan des malversations financières et une mauvaise gestion. Ceci peut étonner du fait que par la grande publicité qu'il se fait, l'OPT apparaissait comme une entreprise rayonnante et saine, malgré les insatisfactions du public et des professionnels. La sérénité et la sympathie que dégageait constamment M. Agnan corrobore aussi cette thèse. Il faut aussi remarquer que ce dernier occupait ce poste depuis l'ancien régime et semblait dès lors jouir de la confiance du président Kérékou. M. Agnan aurait-il été victime des difficultés que vient de connaître le réseau de téléphonie mobile Libercom dans laquelle l'Office est partenaire ? Selon certaines rumeurs, ces difficultés seraient dues à des conflits entre différents partenaires du produit.
Passé l'état de surprise, l'on se demande quelles peuvent être les conséquences de ce limogeage. Différents projets sont actuellement en cours à l'OPT en matière de télécommunications (câbles sous-marins, amélioration des infrastructures et du réseau internet, etc). Toutes ces actions risquent de connaître un frein du fait de la léthargie dans laquelle s'installe l'administration béninoise à chaque bouleversement d'envergure. Certains dossiers sont déjà suspendus. En outre, si le nouveau directeur devrait remplacer la plupart des cadres installés par M. Agnan, comme cela est de coutume chez nous, ces projets risquent de connaître de sérieux retards. Des initiatives et décisions prises par l'ancien directeur seraient remises en cause, les dossiers en cours seraient auscultés avec suspicion. L'OPT étant aussi un organisme comportant de grands enjeux financiers (projets d'envergure nationale comme internationale), des tractations intenses auraient lieu entre les différents protagonistes intéressés par l'Office, toutes choses susceptibles d'engendrer des lenteurs dans l'action de l'Office. En conclusion, les télécommunications béninoises, semble-t-il, connaîtrons des jours difficiles. Osons espérer que cette période passera rapidement et que le nouveau directeur saisira les problèmes cruciaux qui se posent à bras le corps, pour que le Bénin puisse rattraper tous les retards accumulés.
Bonne lecture
Ken LOHENTO
Responsable de la publication

oridev@oridev.org


ACTUALITES

- Formation à distance : près de 160 cadres honorés par le CED-BENIN

Le vendredi 31 août 2001, les lauréats de la première promotion du Centre d'Education à Distance ont reçu leurs attestations de fin de formation. La cérémonie qui a eu pour cadre le Centre International des Conférences de Cotonou s'est déroulée en présence de monsieur Sidi Boubacar, représentant résident de la Banque Mondiale, de madame Claire Ayémona, ministre de la protection sociale et de plusieurs autres personnalités. Ainsi, pendant deux mois, plus de 160 personnes : des cadres supérieurs des administrations publiques comme privées, des journalistes, des ingénieurs agronomes, des parlementaires, etc. ont reçu une formation intense dans divers domaines à savoir la Macroéconomie, le Journalisme d'Investigation, l'Approche Genre dans la Lutte contre la Pauvreté, etc. Ces formations se sont déroulées par vidéoconférence, avec des enseignants se trouvant pour la plupart à la Banque mondiale et en occident. Il faut souligner que c'est la remise officielle d'attestations qui a clôturé les journées portes-ouvertes des jeudis 30 et vendredis 31 août que le CED a organisées pour mieux faire connaître ses activités au public béninois.

- Un million de lignes téléphoniques d'ici 2010

A travers un message diffusé dans la presse, intitulé "La réforme à l'OPT : le téléphone pour tous à l'horizon 2010", l'Office des Postes et Télécommunications mène actuellement une campagne d'informations sur ses réformes. Ce message indique que le processus de privatisation de l'office est en cours (voir numéros Orit@ précédents) et que le Bénin disposera d'ici 2010 en moyenne 1.000.000 de lignes (contre 65.000 en 2001). La totalité des villages du Bénin se verra doter de publiphones ou télécentres communautaires, de sorte que plus aucune personne résident au Bénin ne soit plus obligé de parcourir plus d'1km avant de pouvoir téléphoner.

- Libercom victime du trafic de cartes de recharge

Dans le numéro précédent de votre bulletin, vous avez été mis au courant du ras-le-bol des abonnés du premier réseau GSM au Bénin (Orit@18), face à la pénurie chronique de cartes de recharge. En effet, à la suite de certaines enquêtes menées par les autorités de la société, il s'est révélé que certains distributeurs dudit réseau sont à la base de cette situation. Ces derniers ont donc vidé le stock disponible pour créer cette pénurie. Ainsi, ils auraient organisé une flambée illicite des prix, vendant les cartes de recharge à 6000F voire 7000F (au lieu du coût habituel de 5000F). Pour remédier à de futurs fraudes, le directeur général de Libercom s'est récemment rendu en Afrique du Sud dans le but de prospecter d'autres méthodes de rechargement. Libercom a dû donc prendre les taureaux par les cornes afin de régulariser la situation et de sauver sa crédibilité.

(Source : Le Progrès n°739 du 27août 2001, p.3).

- Africa Global Exchange lance ses activités

Le vendredi 31 août dernier s'est tenue au Centre International des Conférences de Cotonou la première conférence "Internet Business to Business" en Afrique de l'Ouest, sous le parrainage de monsieur Moustapha Soumaré (représentant résident du PNUD), de monsieur Idriss Daouda (directeur national de la BCEAO), de monsieur Emmanuel Assilaméhou (représentant le ministre béninois des finances),etc. Initiée par la société bénino-française de courtage via internet Africa Global Exchange qui a vu le jour au début de l'année 2001, cette conférence a pour but d'informer les opérateurs économiques béninois des opportunités qui leurs sont offertes d'acquérir et/ou de livrer leurs produits plus facilement grâce à l'internet. Africa Global Exchange dirigée par deux jeunes Béninois résidents en France, propose aux opérateurs économiques africains deux services importants. Il s'agit de l'appel d'offres destiné aux importateurs pour la réduction de leur coût de prospection et l'approvisionnement et la prospection ciblée proposée aux exportateurs. Ces différents services sont facilement mis à la disposition des opérateurs économiques par le biais des différents partenaires de la société se trouvant au Bénin, au Togo, en Côte d'Ivoire au Sénégal et au Cameroun. Pour plus d'informations : www.agepartners.com

- "NTIC Magazine" : une nouvelle émission radiodiffusée sur les NTIC

Le 23 juillet 2001 a démarré sur les ondes de la radio " Atlantic FM " de l'Office de radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB) une émission spécialement consacrée aux NTIC. Cette émission animée par Joël KUEGAH, est née de l'ambition de ce dernier de contribuer à la vulgarisation de ces technologies, depuis l'Internet jusqu'au téléphone portable. L'émission qui est diffusée tous les lundis de 18h30' à 19h et rediffusée les jeudis de 11h à 11h30mn, couvre plusieurs rubriques à savoir : "Trucs et Astuces", "l'Actualité de la semaine, "l'invitée", " les bonnes adresses ", " le courrier de la semaine ". Elle dispose d'une page régulièrement mise à jour sur le site internet de l'ORTB. Pour plus d'informations : www.ortb.org/ntic/index.htm ou écrire à :
nticmag@ortb.org ou à joel@ortb.org

- Le PAJE-ORIDEV met en place un i-forum sur les TIC

Depuis le 01 septembre 2001 le Point d'Accès de la Jeunesse aux inforoutes de l'ONG Oridev offre sur son site un nouveau service aux internautes. Cette nouvelle rubrique est un cadre approprié offert aux jeunes et aux internautes intéressés par les NTIC. Le forum est disponible sur www.paje.oridev.org

- ICOM 2000 : bientôt la 4ème édition

Du 20 au 25 septembre 2001,le quatrième Salon sous-régional des professionnels des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication se tiendra au Centre International de Conférences de Cotonou . Organisée par la Jeune Chambre Local Cotonou en partenariat avec l'Office des Postes et Télécommunications (OPT) du Bénin, l'édition 2001 de ICOM 2000 promet d'être exceptionnel. Au menu donc de cette édition on note : une formation spéciale aux entreprises(initiation au e-commerce, initiation au e-marketing,...), deux types de formations clés aux journalistes (journalisme et ressources NTIC, le cyberjournalisme), un concours de la meilleure invention technologique au Bénin, une exposition vente sur les derniers outils et technologies pour le développement de l'entreprise, des communications et ateliers, etc.
Pour plus d'information ou pour participer
E-mail : icom2000@ifrance.com
Site Web : www.icom2000.fr.st

- Le Directeur Général de l'OPT limogé

Le Directeur de l'Office des Postes et Télécommunications M. Barthélemy AGNAN vient d'être limogé. Il lui serait reproché des malversations financières et une mauvaise gestion. Ce limogeage est intervenu à la suite de la mise en place d'une commission d'enquête gouvernementale (lire l'éditorial).


FOCUS : TIC et développement à la base : BorgouNet, un an déjà !


BorgouNet est un projet de l'Archevêché de Parakou dont l'objectif est de soutenir par les Technologies de l'Information le développement humain et les activités socio-économiques dans le département du Borgou et de l'Alibori (nord-Bénin). Il a été lancé le 1er septembre 2000 et fête ce mois son premier anniversaire. En un an, le projet a considérablement évolué. Disposant seulement de deux ordinateurs au démarrage (dont un serveur hébergé chez son fournisseur d'accès FirstNet), il compte actuellement un parc de dix machines, y compris celle hébergée par FirstNet : 5 ordinateurs 486 offerts par la Fondation BIP BIP d'Espagne, 2 pentium offerts par Compaq Espagne, un serveur mail Compaq équipé d'un système GNU/Linux, un serveur réseau gérant toutes les machines configurées en terminaux d'accès au courrier électronique. En effet, c'est ce service internet qu'offre pour l'heure BorgouNet. La navigation n'est toujours pas offerte compte tenu du coût de la communication depuis les départements de l'intérieur du Bénin et des infrastructures des télécommunications non encore adéquates. 53 abonnés (agents pastoraux et organismes de développement dont l'Institut Géographique National, les soeurs dominicaines de Parakou, la Direction départementale de la santé, l'ONG GERAM, le Programme Alimentaire Mondial Borgou, PROSAF, PROMIC) utilisent actuellement les ressources de BorgouNet (août 2001). Les organismes de développement constituent 80% de cette population. Seuls ces cibles peuvent accéder au service de BorgouNet. Depuis juillet 2001, des formations (formation à l'internet et à ses services/applications) sont organisées à leur intention. Le réseau internet du projet est mis en place pour permettre l'offre de l'internet à coût réduit. Grâce au protocole UUCP, le serveur mail communique avec le serveur hébergé chez FirstNet. Les messages destinés aux utilisateurs sont ainsi rapatriés à Parakou. Dix-sept connexions automatisées sont opérées quotidiennement. Les abonnés accèdent à leurs messages en appelant le serveur mail (appel local Parakou-Parakou pour la plupart des abonnés); de ce fait ils dépensent moins en communication puisqu'ils n'appellent plus Cotonou (comme les abonnés des fournisseurs nationaux). L'accès au serveur mail de BorgouNet s'opère via trois modems. Ses gestionnaires espèrent disposer bientôt d'autres lignes afin d'augmenter la capacité d'accès. Les abonnés peuvent accéder à leurs comptes à distance mais aussi dans les locaux de l'institution. Le projet est hébergé dans deux pièces climatisées à l'intérieur d'une villa. En dehors des responsables religieux, le projet dispose de trois ressources humaines : Javier SIMO, le directeur technique, ingénieur en télécommunication travaillant depuis l'origine sur le projet et deux stagiaires BABONI Thomas, BTS en informatique de gestion et OYETOLA Victor, Ingénieur des Travaux (CPU). BorgouNet espère, avec l'amélioration des infrastructures de télécommunication nationale, offrir d'autres services : la navigation, des services d'information en ligne dédiés aux acteurs de développement. Des projets de bases de données se mettent en place entre différents organismes des deux départements. Ces projets concrétisés, BorgouNet aura réalisé ses ambitions majeurs en contribuant au développement des activités socio-économiques dans le Borgou et l'Alibori.

 


ECHOS DE LA TOILE BENINOISE : - Un site sur Porto-novo, la capitale politique du Bénin

Un site web est désormais consacré à Porto-novo. Il s'agit du site www.porto-novo.org. D'un graphisme fort simple, le site de la capitale politique du Bénin a été conçu par un fils de Porto-Novo. Partant d'une belle présentation générale du Bénin, ce site fourni des informations sur l'histoire (les origines des rois de Porto-Novo, émigration de Tê-Agbanlin, la généalogie du royaume, etc.), le tourisme et la culture béninoise avec un plan du centre- ville de Porto-Novo, une rubrique actualités, etc. La construction de ce site n'est pas encore achevée. Cependant, il mérite déjà d'être visité pour la visibilité qu'il donne sur le Bénin et plus particulièrement sur la Capitale politique du Bénin. Ce site semble avoir été créé par Barnabé-Patrice ADJIBI alias ADJICOLAISE, béninois natif de Porto-novo.
www.porto-novo.org contact@porto-novo.org


AFRIQUE: : Caravane multimédia : six mois pour vulgariser les TIC au Sénégal

Le juin 2001, le président sénégalais Abdoulaye Wade, a présidé au Palais de la République, la cérémonie de lancement de la caravane multimédia initiée par l'association OSIRIS en partenariat avec la société américaine WORLDSPACE. L'objectif de ce projet est d'utiliser la station mobile mise au point par la société WORDLSPACE en vue de procéder à une opération de vulgarisation des TIC et à d'expérimentation de la connexion à Intemet dans des secteurs d'accès difficile, notamment les zones rurales. Ainsi, durant 6 mois, ce camion équipé de toute l'infrastructure technologique nécessaire à la connexion à Internet et à l'utilisation de produits multimédia et accompagné de plusieurs autres véhicules fera le tour de toutes les régions du Sénégal. Vingt régions sont concernées. La caravane a débuté le onze août 2001 par la région de Thiès. Dans chaque ville, un stationnement de 3 à 5 jours est opéré et différentes activités sont menées : connexion internet, radio numérique via satellite et station d'enregistrement, télé-médecine, exploitation de CD ROM d'auto-éducation, projection de films, conférences publiques en langues nationales et en français, visioconférence, distribution de courrier électronique. Le président Wade animera ainsi une vidéoconférence avec les populations rurales ; une autre aura lieu sur le Sida. Des étudiants en médecine seront équipés de différents matériels qui leur permettront de procéder à des examens ; ces examens seront retransmis de façon sécurisée via une liaison spécialisée jusqu'à l'unité expérimentale du CHU de Dakar qui analysera et enverra des diagnostics à l'équipe médicale embarquée sur la caravane.
http://www.caravane-multimedia.sn
www.osiris.sn
www.worldspace.com


TRUCS ET ASTUCES

- Le Simputer, l'ordinateur économique et multilingue

Le Simputer est un ordinateur bon marché et multilingue (Simple, Inexpensive, Multilingual comPUTER) qui a été construit par des chercheurs indiens de l'Indian Institute of Science en collaboration avec Encore Software, une entreprise privé et Simputer Trust, une organisation à but non lucratif. Il a été créé dans l'objectif démocratiser l'informatique, en permettant aux populations analphabètes d'accéder aux Technologies de l'information, grâce à l'insertion de commandes vocales. Le Simputer sera lancé en Inde à 9000 roupies (environ 140 000 F CFA). Il est de la taille d'un gros agenda électronique, fonctionne sous linux, dispose d'un écran tactile associé à un stylet et d'un clavier USB. Une icône est affectée à chacune de ses fonctions. Il dispose d'un processeur à basse consommation d'énergie, et utilise des batteries. Il peut également être branché sur un générateur. Grâce à une prise téléphonique RJ 11, il est possible de le connecter à un mobile et il permet également d'accéder à l'internet.
www.simputer.org


* AGENDA

- Cotonou, Bénin
ICOM 2000 : 4ème Salon sous-régional des professionnels des NTIC Du 20 au 25 septembre 2001 au Centre International des Conférences(CIC)
- Cotonou, Bénin
Rencontre de l'association Fête de l'Internet en Afrique " Mécanisme de coopération entre les associations et ONG oeuvrant pour la promotion des TIC en Afrique " Décembre 2001
run_raoul@firstnet.bj

****************************************************************************************************** LISEZ L'ARAIGNEE, LEPREMIERCYBERJOURNALBENINOIS WWW.LARAIGNEE.ORG ******************************************************************************************************


Equipe de réalisation :

Ken LOHENTO
Tibaut HOUZANME
Roméo GBAGUIDI (Stagiaire)

ORIT@ est édité par le programme Information-Sensibilisation de ORIDEV, mail : pis@oridev.org
Contact ORIDEV : Carré 938 Sikècodji, rue opposée à MAFRI, à côté de l'école primaire Sikè-Sud,
03 B.P. 4301 COTONOU (Bénin) , Tél. 94 02 20 ; Fax : 30 52 71 mail : oridev@oridev.org

© 2001 ORIDEV-ONG Reproduction partielle ou totale autorisée avec mention de la source

VEUILLEZ VOUS ABONNER AU BULLETIN ORIFLASH POUR OBTENIR DES INFOS FLASH/URGENTES SUR L'ACTUALITE ET LES OFFRES NTIC.
Envoyer un message blanc à : bulletin_oriflash-subscribe@egroups.fr
Pour vous désabonner de ORIT@, écrivez à revue_orita-unsubscribe@egroups.com dans le sujet mettez "unsubscribe".

Pour vous abonner, écrivez à revue_orita-subscribe@egroups.com et dans le sujet, mettez "subscribe".

Haut de page