ORIT@

Numéro 08, octobre 2000


EDITORIAL : Construire l'internet pour les citoyens

ACTUALITES

- Formations en Télécommunication-Réseau et Téléinformatique à l'OPT

- Atelier sur la promotion des services d'information commerciale

- Premier anniversaire de la carte téléphonique "TELEPLUS" de l'OPT

- Création d'un cybercentre ultramoderne au CED-Bénin

- Parasem NT Web Land, un nouveau cybercentre à Cotonou

- Plus de 30 000 abonnés au GSM au Bénin

- Le SDNP organise un séminaire sur les NTIC et les droits de la femme

ECHOS DE LA TOILE BENINOISE : - Le site du Système béninois d'information et de suivi de l'environnement sur Internet (SISEI-Bénin)

FOCUS : Le Système béninois d'information et de suivi de l'environnement sur Internet (SISEI-Bénin)

SPECIAL MONDE

- Interf@ce, bulletin électronique de l'appropriation sociale des NTIC du Réseau ANAIS

AGENDA


EDITORIAL : Construire l'internet pour les citoyens
L'expression "Community Networks" (ou " Réseaux communautaires numériques ") est un terme générique pour définir les différentes formes d'utilisation d'Internet et des technologies de l'information pour la transformation de nos communautés.

Dans certains pays, ils sont appelés freenets, dans d'autres télécentres et dans d'autres encore ils sont des "villes numériques" actives. Dans tous les cas, les réseaux citoyens regroupent des gens voulant participer au renouveau de leur propre communauté à l'ère numérique. Il s'agit bien plus que de simples portails ou pages web. Ce sont de nouvelles formes de société, de communauté. Nous pourrions définir les " Réseaux communautaires numériques " (en anglais " Community networks " comme l'utilisation des technologies de l'information par l'acteur local (associations, villes, quartiers, bibliothèques, organisations de jeunes, mouvements féministes, etc.) dans le but d'atteindre la transformation sociale (développement local, renouveau de la démocratie, inclusion sociale, etc.).

Dans tout le monde, les membres des réseaux citoyens ont travaillé ensemble afin de développer des stratégies, des ressources et des associations pour promouvoir le développement local et pour s'occuper des problèmes relatifs à ce qu'on appelle " fracture numérique ".

Dans tous les pays et sur tous les continents, les réseaux citoyens numériques s'organisent. En février de cette année eut lieu, en Afrique occidentale, une conférence décisive sur le développement d'Internet qui déboucha sur la Déclaration de Bamako et sur la rencontre de membres de réseaux citoyens provenant de trois continents - Afrique, Europe et Amérique du Sud - qui mit en action l'initiative Global CN 2000. Les réseaux d'autres pays et régions (Canada, Nouvelle-Zélande, Communauté Maori, Japon, Amérique Latine, Europe) se sont aussi concertés et organisés.

Les réseaux citoyens du monde entier mettent au point de nouvelles formes de travail et de nouveaux modèles pour appuyer la création d'emploi, l'inclusion sociale, le développement viable de l'économie locale, la démocratie participative, etc. Ces solutions doivent être intégrées aux dialogues globaux concernant nos futurs.

Global CN 2000 est organisé afin de promouvoir et de faciliter ce travail. Il s'agit d'une initiative de tutelle développée par l'European Association for Community Networking (e@cn) en collaboration avec des associations nationales et individuelles de l'Amérique du Nord, Centrale et du Sud, d'Afrique, d'Asie, d'Inde, d'Australasie et de la ceinture du Pacifique.

Nous vous invitons à vous y intéresser et éventuellement à participer à cet événement important qui se tiendra à Barcelone du 2 au 4 novembre 2000. Le Bénin doit s'y intéresser même si l'internet est encore très peu distribué dans le pays et qu'il est de loin la technologie de communication la moins utilisée pour l'instant par les populations et par les ONG ou autres réseaux citoyens.

Pour tout renseignement complémentaire voir le site www.cnglobal2000.org


ACTUALITES
Formations en Télécommunication-Réseau et Téléinformatique à l'OPT

Le Centre de Formation Professionnelle (Cfp-Pt) de l'Office des Postes et Télécommunications du Bénin (OPT) a lancé en octobre un concours d'accès à des formations aux Diplômes de Techniciens Supérieurs en Télécommunication et Réseaux (DTS-TR, en trois options : Réseaux d'accès, Transmission, Commutation, Commerciale) et en Téléinformatique (DTS-TI).

Ces formations biennales seront assurées par le Cfp-Pt, en collaboration avec d'autres institutions dont l'Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications de Dakar (Sénégal). Elles sont accessibles aux titulaires des diplômes de baccalauréat scientifique (C, D, E, F, G). Le coût de chaque formation s'élève à 1.000.000 F CFA pour les deux ans.

Informations : Tel (229) 33 03 33 Fax : (229) 33 20 63 cfpptben@intnet.bj

Atelier sur la promotion des services d'information commerciale

Dans le cadre du Programme intégré conjoint (OMC/CNUCED/CCI) d'assistance technique à des pays moins avancés sélectionnés et à d'autres pays africains (en anglais JITAP : Joint integrated technical assistance programme for selected least developed and other african countries), un atelier sur la promotion des services d'information commerciale au Bénin s'est tenu les 27 et 28 septembre 2000 à Cotonou, au siège du Conseil National des Chargeurs du Bénin.

A cet effet, une étude devant élaborer un plan stratégique de développement intégré des services d'information commerciale a été réalisée par Bernard Monrozier, Conseiller international en Gestion de l'Information Commerciale, en collaboration avec Firmin Hygin Akpagbe et William Ato Wilson, respectivement consultants en Information Commerciale et en Technologie de l'Information et de la Communication. Cette étude a consisté en l'analyse de l'offre et de la demande d'information commerciale, leur confrontation et son aboutissement est la formulation de programmes spécifiques de développement des services d'information commerciale. Signalons que la plupart de ses programmes s'appuient sur les NTIC.

L'objectif spécifique de l'atelier était donc de discuter, d'amender et de valider les programmes spécifiques dégagés par l'étude afin d'en permettre l'élaboration d'un plan stratégique intégré, consensuel et responsable du point de vue des institutions ayant fait l'objet de l'étude (dont le Centre Béninois du Commerce Extérieur, la Chambre de Commerce et d'industrie du Bénin, le Conseil National pour l'Exportation, la BCEAO, etc.)

Premier anniversaire de la carte téléphonique "TELEPLUS" de l'OPT

Le 18 septembre 2000, à l'occasion d'une émission-spectacle télédiffusée, l'Office des Postes et Télécommunications (OPT) célébrait le premier anniversaire de la carte TELELUS.

Mise sur le marché le 18 septembre 1999 par l'OPT, la carte TELEPLUS permet aux usagers de gérer facilement leur crédit de communication tout en conservant leur mobilité. Sans puce, elle ne se compose que d'un numéro (secret) d'accès au serveur vocal de l'OPT et s'utilise depuis n'importe quel poste téléphonique. Elle se révèle en plus moins coûteuse, ce qui explique son succès auprès du public : 250.000 cartes vendues et un chiffre d'affaires de 1.500.000.000 F CFA en un an.

Selon Barthélémy Agnan, le DG de l'OPT, ce succès est aussi dû à l'étendue du réseau numérique couvrant le sud du Bénin jusqu'à la latitude de Bohicon. Ce dernier a aussi déclaré qu'il n'y aura plus de taxe de restriction, ce qui permettra à tous les clients d'utiliser cette carte.

opt@intnet.bj

Création d'un cybercentre ultramoderne au CED-Bénin

Ouvert au public dans la deuxième moitié du mois de septembre, "Cyber VIP" est un cybercentre ultramoderne mis sur pied par le Centre d'Education à distance du Bénin (CED) situé dans les locaux de l'Institut National d'Economie (INE). Il est équipé d'une quarantaine de Pentiums troisième génération bénéficiant de la liaison par satellite VSAT du CED. Le débit de la connexion est le plus rapide actuellement au Bénin (512 kbps à l'émission et 640 à la réception). Ce cybercentre est ouvert à tout public avec un temps d'accès défini pour cetaines catégories de personnes (chercheurs, personnalités, etc.). La navigation coûte 2000 F CFA de l'heure. Des formules d'abonnement hebdomadaire, mensuel et annuel sont disponibles.

information : cedbenin@avu.org

Parasem NT Web Land, un nouveau cybercentre à Cotonou

Parasem Technology Center a élargi sa gamme de services en informatique à l'offre de services internet et devient "Parasem NT Web Land" depuis le 7 octobre, date de son inauguration. Les objectifs de la nouvelle structure sont, entre autres de sensibiliser et de former à l'utilisation des services des NTIC, de faciliter l'accès à l'information et de promouvoir les entreprises sur le réseau internet.

Parasem NT Web Land dispose notamment pour la promotion de ses services, d'un cybercentre équipé d'une demi douzaine d'ordinateurs connectés à l'internet et offre des service de navigation, de formation en informatique, de vente de matériel, de création et d'hébergement de pages web pour entreprises et pour la promotion touristique (www.bjweb2000.com). Il offre des cours de formations spécifiques de Web Designer et entend aussi proposer pour décembre 2000, des services de téléphonie et de télécopie par internet.

En dehors des services offerts, le centre a mis sur pied une association, CUNTIC (Club des Utilisateurs des NTIC) au sein de laquelle les membres abonnés ont droit à des réductions substantielles sur les coûts pratiqués et bénéficient d'autres services gratuits.

Contact : Tél : (229) 32 09 32 ; Parasem@firstnet.bj ; www.bjweb2000.com

Plus de 30 000 abonnés au GSM au Bénin

Jusqu'en mars 2000, le Bénin comptait environ 5000 abonnés au réseau téléphonique mobile. C'est le système analogique qui était alors utilisé, avant que le GSM ne fasse son apparition en avril 2000 avec du coup la libéralisation du secteur. Aujourd'hui les trois opérateurs totalisent plus de trente mille abonnés, dont vingt trois mille pour Libercom (les Responsables de la structure ont fêté l'événement le lundi 3 octobre au cours d'un dîner offert à l'intention des journalistes au Centre International de Conférence de Cotonou), partenaire de l'opérateur historique des télécommunications OPT, en six mois d'activités. Télécel, l'un des opérateurs privés a affirmé au cours d'un débat télévisé (émission " Entre Nous " du jeudi 28 septembre) avoir entre 4000 et 5000 abonnés. Or selon certaines informations, Bénincell aurait actuellement plus d'abonnés que Télécel. La télédensité qui était de 0,75 avec le réseau conventionnel au 31 juillet 2000 (46 186 abonnés) passerait donc à environ 1,2 pour le fixe et le mobile pour environ 6 millions d'habitants.

Le SDNP organise un séminaire sur les NTIC et les droits de la femme

Le mercredi 10 octobre 2000 s'est déroulé au siège du SDNP, un séminaire sur les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication au service des droits de la femme. Prévue pour durer trois jours et organisée à l'endroit des femmes de l'ONG Women in law and development (WILDAF-Bénin), ce séminaire a pour objectifs principaux d'apporter aux participantes, des connaissances théoriques d'utilisation des NTIC et notamment de renforcer le mouvement des droits des femmes par l'utilisation de ces technologies.


ECHOS DE LA TOILE BENINOISE
Le site du Système béninois d'information et de suivi de l'environnement sur Internet (SISEI-Bénin)

Hébergé sur le serveur de l'UNITAR (agence des Nations Unies pour le recherche), le site web du SISEI-Bénin est spécialisé dans la mise à disposition d'informations sur l'environnement au Bénin. Constitué de plusieurs centaines de pages, il rend disponible des informations sur le profil institutionnel de l'environnement (plus de 500 pages de texte), un dossier thématique de l'activité environnementale (biodiversité, changement climatique, désertification, zones humides, produits chimiques, forêts, littoral, faune, tourisme, environnement urbain). Il mettra également à disposition diférrents produits et informations (cartothèque, bibliothèque, photothèque, métadonnées, tableau de bord, comptabilité verte, GisWeb, statistiques), le bulletin d'informations " Agro-Météo ", la liste des points focaux aussi bien que les organes du SISEI.

Il est toutefois à souhaiter que le SISEI-Bénin dispose très rapidement d'un nom de domaine propre afin de rendre plus visible, de mettre à jour et valoriser la riche information qu'elle met gratuitement à la disposition des usagers.

Adresse actuelle du SISEI-Bénin : http://212.27.191.132/sidsisei/nationaux/benin/index.htm


FOCUS : Le Système d'Information et de suivi de l'environnement sur Internet (SISEI-Bénin)
Le Système d'Information et de suivi de l'environnement sur Internet (SISEI) est un projet de l'Agence Béninoise pour l'Environnement (ABE) avec l'assistance de l'UNITAR (Système des Nations Unies pour la Formation et la Recherche. Il est initié au début de l'année 1999 comme un département de l'ABE et a pour responsabilité principale, la collecte et la diffusion d'informations environnementales sur le Bénin.

Au départ, ce département ne se servait pas d'internet (aux fins de diffusion de ses informations) et se dénommait tout simplement Système d'information et de suivi de l'environnement (SISE). En l'occurrence, sa documentation devait en être accessible via des supports traditionnels (centres de documentations des institutions partenaires, documents papiers).

L'intégration du réseau Internet a modifié le nom qui est devenu SISEI. Il a pour objectif de pallier le manque d'informations sur l'environnement au Bénin en assurant la mise en place et la coordination d'une plate-forme qui garantisse la disponibilité permanente et la circulation de l'information environnementale scientifique fiable et régulièrement mise à jour. Cette information sera accessible aussi bien au Bénin comme de l'extérieur du pays, ce qui justifie l'utilisation de l'internet.

Les activités du SISEI couvrent notamment les champs suivants :

- la mise en place et le suivi du réseau national d'échange de données et d'informations sur l'état de l'environnement ;

- la publication du rapport périodique sur l'état de l'environnement au Bénin ;

- la formation de points focaux (institutions partenaires, provenant de milieux diversifiés) ;

- la dotation de matériels informatiques et de connexion aux points focaux ;

- la mise à jour d'informations sur l'internet.

On peut considérer comme acquis du projet, la réalisation d'un profil institutionnel sur l'environnement ; la constitution à la date d'octobre 2000, de plus de 40 points focaux correspondant à des institutions partenaires de tous les milieux (ministères, ONG, etc) et leur dotation en matériel de connexion ; la mise en ligne de contenu. Il faut aussi considérer la mise en place, en 2001 au siège de l'ABE, d'un serveur spécialement dédié au SISEI.

Etant un département de l'Agence Béninoise pour l'Environnement, les activités du SISEI sont par conséquent financées par cette dernière. L'Unitar héberge le site actuellement réalisé et a assisté techniquement la mise en place du Système. Le SDNP/PNUD collabore également au projet. La création du SISEI au Bénin a servi de modèle dans la sous-région qui compte actuellement plusieurs projets SISEI. Le SISEI-Bénin dispose d'un site web, hébergé sur le site de l'UNITAR dans le fouilli d'autres sites SISEI (voir plus haut).

Pour plus d'informations : abepge@bow.intnet.bj http://212.27.191.132/sidsisei/nationaux/benin/index.htm


SPECIAL MONDE
Interf@ce : bulletin électronique de l'appropriation sociale des NTIC du Réseau ANAIS

Le réseau international ANAIS vient de lancer un bulletin électronique sur l'appropriation des Technologies de l'information et de la communication en Afrique. Dénommé Interf@ce, ce bulletin électronique mensuel gratuit rend compte de l'évolution de la technologie et des projets de développement liés aux Technologies de la Communication en particulier en Afrique. Interf@ce est publié sous la coordination de ORIDEV (BENIN) et de la Fondation du Devenir (SUISSE). Le bulletin en est à sa troisième parution.

Pour s'abonner, envoyer un courrier à mdaemon@fdd.org avec dans le corps du message : SUBSCRIBE INTERFACE


AGENDA
- 02 au 04 novembre 2000, Barcelone : GCN2000 organisé par l'EACN www.eacn.org ; www.cnglobal2000.org

- 12 au 14 novembre 2000, Caire (Egypte) : ThinQuest 2000, the International Educational Technology Conference and Awards Event www.thinquest.org/conference

- 23 au 24 novembre 2000, Cotonou : Atelier d'évaluation du programme FORST bfayomi@intnet.bj

- 24 et 25 novembre 2000, Marseille (France) : Colloque " Nouvelles technologies et le développement économique : Quelle stratégie de coopération pour l'Afrique ? " Par AFRICUM-VITAE, 2, rue Henri-Barbusse, 13001 Marseille. africum-vitae@aix.asso.org


Pour s'abonner écrire à revue_orita-subscribe@egroups.com (avec comme objet : subscribe)

Pour se désabonner écrire à revue_orita-unsubscribe@egroups.com (avec comme objet : unsubscribe)

Envoyez-nous vos informations à oridev@h2com.com - Lisez et diffusez ORIT@ - Si vous souhaitez devenir notre correspondant, écrivez-nous.

Equipe de coordination : Ken LOHENTO & Tibaut HOUZANME


ORIDEV-ONG www.anais.org/oridev / www.oridev.org

© ORIDEV-ONG Reproduction partielle ou totale autorisée avec mention de la source.

Retour h
aut de page