ORIT@

Numéro 01 et 02, mars/avril 2000

Numéro spécial


EDITORIAL : TIC et Politique

BENIN

- Une radio privee beninoise sur le satellite Worldspace
-
Reduction temporaire des taxes sur le materiel informatique
-
Kitome Carlos, Cedrick Noukpo et le quotidien Le Matinal, laureats FIB 2000 !

AFRIQUE : BAMAKO 2000, Discours de Alpha Oumar Konare (extraits)

FOCUS : Tout sur la fete de l'internet au Benin (FIB 2000)

AGENDA


EDITORIAL : TIC et Politique


Du 21 au 26 fevrier 2000, Bamako aura ete la capitale mondiale de l'internet. En dehors de l'interet qu'a suscite le contenu intellectuel de la Rencontre, Bamako a donne la demonstration de la force du politique dans le developpement des TIC en Afrique. La personnalite et l'engagement de Alpha Oumar KONARE ont ete des elements cles de sa reussite comme en temoignent les sollicitudes du monde entier venu renforcer les potentialites technologiques du Mali pour l'occasion, l'interet et surtout la presence de certaines personnalites internationales, la participation des personnalites maliennes (par exemple, chacun des 10 ateliers etaient d'office presides par des Maliens), des media maliens, de la population toute entiere, en sont aussi tributaires. Combien d'adresses e-mail n'a-t-on pas creees au Mali, notamment pour les jeunes, pendant ces 6 jours, non seulement au Palais des Congres mais dans les administrations, les cybercentres et entreprises du pays ? Mille ? Deux mille ? Cinq mille ?

L'engagement de KONARE dans le projet de connexion des 701 communes du Mali dont il a fait part aux participants (il en a parle lors de sa visite recente au Benin) a frappe l'esprit de tous. Cet exemple devrait servir de modele en Afrique, notamment au Benin ou depuis 1995, l'internet vegete sous l'oeil inculte ou desinteresse du politique. Aux USA, c'est le politique qui a lance l'internet (Al Gore notamment) ; en France, le discours de Lionel Jospin en aout 1997 a Hourtin a declenche le processus de rattrapage du retard francais. Au Senegal plus proche de nous, a l'occasion des elections presidentielles, le ministere de l'interieur a mis le fichier electoral sur l'internet; un vote virtuel a ete organise, Diouf et Wade ont egalement mene leur campagne sur le net a travers leurs sites (lire Batik N°8 , www.osiris.sn ). C'est peut-etre sur ce terrain la qu'il faudra aussi travailler, sans s'encanailler...

Ce numero double de votre revue est un numero special. Il rend compte de deux evenements importants dans lesquels ORIDEV a ete fortement impliquee, Bamako 2000 et la fete de l'internet.

Ken LOHENTO
Responsable de la publication


LA RADIO PRIVEE BENINOISE GOLF FM SUR WORLDSPACE


Depuis quelques mois, la radio privee beninoise Golf FM emet en direct sur le satellite Worldspace (meme frequence qu'en Modulation de Frequence, 105.7) de l'entreprise appartenant a l'Americain d'origine ethiopienne Noah SAMARA. Golf FM qui a ete la premiere radio privee au Benin, est egalement l'une des rares radios africaines presentes sur l'internet. Golf FM appartient a un groupe de presse, la Gazette du Golfe, proprietaire de l'un des premiers journaux prives beninois (le journal porte aussi le nom Gazette du Golfe). Golf FM devient ainsi l'une des premieres radios africaines dont les emissions pourront etre suivies en direct et avec un son numerique par tout citoyen du monde, se trouvant a n'importe quel point de la terre, pour peu qu'il dispose d'un poste recepteur radio Worldspace.

www.eit.bj/golfefm.htm

www.worldspace.com


REDUCTION TEMPORAIRE DES TAXES SUR LE MATERIEL INFORMATIQUE A L'IMPORTATION


Depuis le debut de l'annee, les taxes a l'importation imposees sur le materiel informatique ont ete grandement reduites au Benin. Cette reduction fait suite aux nombreuses critiques des acteurs du secteur de l'informatique, (en dehors de ses interventions sporadiques sur le sujet, ORIDEV avait notamment organise au milieu de l'annee derniere un debat televisee sur le sujet) et a la rencontre que le Ministre des Finances a eu avec ces memes acteurs en septembre 1999. Les taxes qui s'elevaient a un peu moins de 40% en 1999, ont ete ramenees presque a zero. Le droit fiscal (prealablement 5%) et la TVA ( 18%) ont ete notamment supprimes. Cependant cette reduction ne serait qu'un moratoire d'un an, car elle prendrait fin en decembre 2000. Comme quoi, la lutte doit continuer...


KITOME CARLOS, CEDRICK NOUKPO ET LE MATINAL, LAUREATS FIB 2000!


Trois jeux-concours avaient ete lances par ORIDEV avant la fete de l'internet au Benin, edition 2000, (FIB 2000). Il s'agit :

- du jeu-concours CYBERCRACK,destine a recompenser le meilleur candidat, age de trente ans au plus, et ayant repondu le mieux a un questionnaire sur les TIC ;le gagnant de cette annee est Cedric NOUKPO (frere du cybercrack de l'annee 1999!); il a gagne entre autres, une somme de 50000 F CFA;

- du jeu-concours CYBERPLUME destine a recompenser le meilleur article de reflexion sur l'internet et lance a l'endroit des journalistes; le gagnant de cette annee est KITOME Carlos du quotidien le Soleil; il a empoche entre autres la somme de 200 000 F CFA.

- du jeu-concours CYBERCANARD qui a recompense l'organe de presse ecrite le plus actif sur le champ des TIC; le journal gagnant est le quotidien LE

MATINAL; il beneficie d'un bon de deux ans de connexion gratuite a l'internet.

Ces jeux-concours organises pour la seconde fois par ORIDEV (voir FIB 99 www.anais.org/oridev/) sont destines a developper la culture en TIC des jeunes et a sensibiliser, initier et renforcer les capacites en TIC du quatrieme pouvoir qu'est la presse.

www.afrikinfo.com/matinal


AFRIQUE : BAMAKO 2000, EXTRAIT DE L'ALLOCUTION DU PRESIDENT MALIEN ALPHA OUMAR KONARE A LA CEREMONIE DE CLOTURE DE BAMAKO 2000


" ...Je prends la parole au moment ou d'importantes questions ont ete soulevees dans les ateliers de cette rencontre. Les themes relatifs a la sante, a l'economie, a la modernisation de l'administration, a l'insertion economique et sociales des femmes, a l'education et a la recherche, aux droits des peuples et du citoyen et aux medias forment le catalogue complet des preoccupations des populations et des Etats du Sud. Les insatisfactions liees aux efforts deployes dans ce sens doivent pour beaucoup au deficit d'informations sur la nature et l'etat des secteurs concernes, sur le manque de coordination entre partenaires. (...) Si nous placons tant d'espoir dans l'appropriation des NTIC, c'est parce qu'elles pourraient a terme regler un certain nombre de ces questions... "

" ...Mon intervention d'Addis-Abeba avait insiste sur l'apport au monde d'un savoir africain auto-centre et auto-gere car il n'y a pas d'universel liberateur qui ne parte d'un local enracine. Il s'agissait d'une sorte de reponse a la Conference de Toronto qui lancait le defi de dresser, grace aux NTIC, un etat du savoir mondial. Derriere cet inventaire se dresse naturellement la question du rapport des forces entre les diverses cultures du monde a travers leur presence sur internet. Je repete ici que le moment de la plus grande ouverture de l'Afrique au monde doit s'accompagner du maximum de prudence pour que nous ne lachions pas le peu qui demeure notre patrimoine, et qui demain, pourrait notablement enrichir le patrimoine de l'humanite.. "

" Il s'agit en somme de savoir dans quelle mesure les NTIC peuvent aider les Africains dans leur combat pour le developpement et l'integration, en faisant la promotion de grandes langues de contact porteuses de savoir et de culture. Qui ne voit, pour des populations faiblement alphabetisees, le progres fantastique deja realise par internet a travers les serveurs vocaux multilingues, en attendant les tous prochains logiciels qui permettront la presence de nos langues sur la toile mondiale ? Rendre le savoir mondial accessible a chacun, a travers l'outil linguistique qui est le sien, voici enfin proche le jour ou l'on pourra dire qu'il n'y a d'analphabete que celui qui n'aura pas acces a un ordinateur. Et quant a cette question centrale de l'acces aux NTIC, elle constitue l'une des toiles de fond de Bamako 2000. Nous ne serions pas si engages dans cette nouvelle conquete si nous n'etions pas convaincus qu'elle est d'abord profitable au plus grand nombre. Si internet etait d'usage purement personnel comme d'autres technologies qui l'ont precedee, il n'aurait qu'un faible interet pour nous, pays en developpement. Mais le fait de la possibilite de son appropriation collective suffit a legitimer tous nos espoirs. C'est pourquoi, l'un des grands reves du Mali a cet egard, c'est de brancher au web les 701 communes qui viennent d'eclore. Les brancher les unes aux autre, les brancher a l'administration centrale, les brancher au monde, brancher les Maliens de l'exterieur a leur commune et au pays afin que l'ensemble de la population du Mali trouve son compte dans ce qui serait alors la plus grande revolution politique et sociale de notre histoire moderne.

Que nous puisions sur nos ecrans disposer aujourd'hui du logiciel de l'etat civil de chacune de nos communes ; de ceux de leurs cartes scolaires et medicales ; du logiciel de leurs ressources et potentialites economiques, du logiciel de leurs arts et artisanat ; alors l'Etat serait plus et mieux informe, l'administration moins approximative, la gestion des affaires publiques plus transparente..."

" ...Parole de citoyen ouest africain ! Parole d'aujourd'hui, de citoyen africain de demain ! "

Pour plus d'informations et discours complet : www.bamako2000.org


FOCUS : TOUT SUR LA FETE DE L'INTERNET AU BENIN (FIB 2000)


Apres l'edition de 1999 sous la houlette de ORIDEV, la Fete de l'Internet du Benin est a sa deuxieme edition cette annee. Elle s'est enrichie de nouvelles activites et s'est deroule sur plusieurs sites.

Au menu des activites, il y a eu des seances d'initiation a l'Internet suivi de foires aux questions, des seances de navigation gratuite,des conference et seminaire, des jeux electroniques, un rallye sur les sites web africains, de divers jeux de culture informatique (Genie en Informatique, cybercracks, cyberplume, cybercanard, etc.), un cyber-diner, un atelier d'initiation a la production de pages web, du theatre, de la musique, etc.

L'organisation de la fete par plusieurs institutions, dans plusieurs villes, avec le partenariat d'un plus grand nombre de structures que l'annee derniere est revelatrice d'une prise de conscience nationale progressive des enjeux que portent les NTIC.

ORIDEV considere egalement comme aspects positifs par rapport a l'annee passee, les points suivants :

- l'organisation de la fete sur plusieurs sites a Cotonou par ORIDEV ;

- la collaboration avec d'autres structures operant a Cotonou et dans d'autres villes du Benin ;

- l'organisation d'activites nouvelles favorisant la maitrise reelle des TIC (production de contenus, operation " un Beninois, une adresse electronique", seminaire sur la recherche d'informations sur le web, etc.)

- la participation d'un public plus important, tant au plan des concours que de la participation aux divers ateliers et seminaires ;

- le deploiement d'un plus grand nombre de materiel technique (ordinateurs) et didactique (documentation, cederoms, etc.) pour la satisfaction de la curiosite du public (autour de 1.500 personnes) ;

- l'initiation et la sensibilisation de plus de 1000 personnes a l'internet, la formation d'une cinquantaine de personnes a la production de contenus et a la recherche d'informations sur le web, la creation d'environ 200 adresses email, la distribution de plusieurs centaines de materiel didactique et documentaire, etc. ;

- nous considerons enfin comme aspect positif le fait que les activites menees contribuent a la promotion des cybercentres et des FAI beninois.

Lire le rapport detaille sur www.anais.org/oridev ou www.internet-fiesta.org/benin/

La FIB 2000 a pu avoir lieu grace a l'appui des partenaires et sponsors suivants :

- soutien financier : Ministere des Affaires Etrangeres (France) - Service de cooperation et d'Action Culturelle, Projet Appui a la Lecture Publique et a l'Acces Documentaire au Benin, Firstnet (Fournisseur d'acces),

Association Fete de l'Internet en Afrique (FIA)

- soutien logistique et/ou materiel : Imedia Informatique, AIB Dophia, Fondation de l'Entrepreneurship du Benin, Softlab, SCAC, Master Soft, Groupe Amazone, Unitec-Benin, CAC Kpanlingan, Rabbi Slo'o, CCF, Villes-Internet, Internet-Fiesta, H2COM

- soutien intellectuel : COFIB, Linknet Africa, ISOC Benin, Centre Syfed,

RENTIC, NTIC'21, Ecole de Hautes Technologies...

Les differents sites sur lesquels s'est deroulee la fete sont les suivants :

Cotonou : le Centre de Promotion de l'Artisanat, le SO WHAT, le College de l'Union, la Place du Quebec, le Centre Culturel Francais Porto-Novo (collaboration) : la Bibliotheque Nationale, le Cybercentre du Jardin des Plantes et de la Nature

Bohicon (collaboration): le Centre de Formation en Informatique du Benin

Parakou (collaboration): le Cybercentre AZUR Communication.

A Cotonou, d'autres structures aussi ont eu a organiser la FIB. Au nombre de ces dernieres, on peut citer le Ministere du Plan (sensibilisation de l'administration), le SDNP/PNUD (initiation de jeunes filles, nuit de l'internet), VINOTIC-AIB DOPHIA (sensibilisation du public), NTIC-21 (sensibilisation de religieux), RENTIC (concours de creation de pages web).

Voir :

www.anais.org/oridev/

www.internet-fiesta.org/benin

www.isoc.bj

www.iquebec.com/fintab

Informations sur la fete en Afrique et dans le monde

www.f-i-a.org

www.villes-internet.net

www.internet-fiesta.org


AGENDA


- Bamako, 22-23 mai 2000

Reunion regionale africaine sur la participation des pays africains aux travaux des Commissions d'etudes de l'UIT-D Pour info : devsg2@itu.int (Hamadoun I. Toure)

- Bamako, 24 mai 2000

Reunion preparatoire des pays africains a l'Assemblee mondiale de la normalisation des telecommunications prevue a Montreal, Canada, du 27 septembre au 6 octobre 2000 Pour info : devsg2@itu.int (Hamadoun I. Toure)

- Japon, 18-21 juillet

10eme conference annuelle de l'Internet Society, Inet2000 www.isoc.org/inet2000

- Senegal, 25-31 mai 2000

Salon International des TIC (SINEC 2000) Sinec99 www.tpsnet.org/sinec99/default.htm


Pour s'abonner ecrire oridev@h2com.com (avec comme objet "abonnement ORIT@")

Pour se desabonner oridev@oridev.org (avec comme objet "desabonnement ORIT@")


Envoyez-nous vos informations a oridev@oridev.org

Lisez et diffusez ORIT@

Si vous souhaitez devenir notre correpondant, ecrivez-nous.

archives www.oridev.org


Equipe de coordination :

Ken LOHENTO
Tibaut HOUZANME


ORIDEV-ONG www.oridev.org

© ORIDEV-ONG

Reproduction partielle ou totale autorisée avec mention de la source.


Retour haut de page